Slide1 background
Slide1 background
Slide1 background
Slide1 background
Slide1 background
Slide1 background
Slide1 background
Slide1 background
Slide1 background
Slide1 background
Étanchéité Drytech International
Assainissements 1'153 mètres injecté, entre les joints et les fissures. 176 trous de coffrage scellé.
ASSAINISSEMENT ACIéRIES, BELGIQUE / Les installations d'une aciérie belge sont implantées sur les bords de l'Ancien Canal. Les nouveaux hangars ont été réalisés en 2010 avec un étage souterrain, exposé à 3 mètres de nappe d'eau.

Des rubans waterstop de type classique ont été posés pour imperméabiliser les joints.
à l'extinction des pompes il a été constaté que les joints sont perméables et d'importantes infiltrations d'eau ont eu lieu dans les souterrains de l’installation.

Le principe du ruban waterstop traditionnel est de n'opposer qu'une barrière à l'eau. Cette barrière peut toutefois être contournée par le liquide à la suite de la pression de l'eau elle-même ainsi qu'à cause d'erreurs de réalisation de la coulée de béton ou dans la pose du ruban.

Une coulée qui n'est pas correctement pressée autour du ruban peut augmenter les risques d'infiltrations parce que l'eau trouve un espace facile à franchir pour contourner le waterstop, en annulant ainsi la fonction de la barrière.
Dans le cas du chantier belge, le système des rubans, choisi par les ingénieurs, ne s'est pas révélé comme étant le plus approprié à la situation spécifique ; de plus, cela a été aggravé par des défauts de pose.

La photo en haut à droite montre le ruban waterstop simplement posé sur la maille supérieure du radier. Cela a ainsi créé une asymétrie du ruban par rapport au joint, que le waterstop ne traverse que sur quelques centimètres de l'enrobage du radier. La déviation imposée à l'eau de la barrière est donc minimale et peut facilement être by-passée sous le ruban.

Pour une pose correcte, la maille supérieure de l’armature du radier devrait être pliée au droit du joint pour créer un siège ayant une profondeur égale à la moitié de celle du ruban qui y sera placé.

L’autre problème était représenté par l'absence de soudage des superpositions des rubans. En effet, la réalisation d'une barrière physique nécessite l'absence d'interruptions.

Drytech est intervenue en imperméabilisant les joints par des injections de résine acrylique élastique et expansive. La résine DRYflex est acrylique à deux composants et au moment de l'injection a la même viscosité que l’eau ; par conséquent elle sature toutes les microporosités du béton ainsi que les cavités ou les nids de gravier produits par un mauvais compactage de la coulée.
Quelques instants après l’injection, la résine se catalyse en se transformant en gel expansif qui scelle les fissures par pression. Puisqu'elle n'agit pas par adhésion, la résine est efficace indépendamment des fissures ainsi qu'en présence de substances visqueuses telles que les huiles ou les hydrocarbures.

La résine conserve son élasticité dans le temps par conséquent, si nécessaire, elle peut être réinjectée, même après des années. L’intervention d'assainissement a été réalisée de l’intérieur de la structure, sans démolitions ou déblayages et, surtout, sans devoir interrompre les activités de l'installation. Ce type d’intervention permet également de vérifier immédiatement l'efficacité de l'injection.

Drytech®

Drytech® est l'expert de référence pour l'imperméabilisation en nappe phréatique des architectes, ingénieurs, entreprises, agences immobilires et organismes.

Depuis 1963 nous occupons exclusivement de structures imperméables et d'assainissements, en travaillant directement sur les chantiers dans toute l'Europe.


Contact

Drytech International
+41 91 960 23 49

info@drytech.ch